DE BRUIT ET DE FUREUR

Quelque chose de froid

Éditions Glénat
À paraître – one shot

Avez-déjà touché un cadavre ?

C’est quelque chose de froid et d’austère. Ne croyez pas ceux qui vous disent qu’un macchabée donne souvent l’impression de dormir du sommeil du juste ; ce n’est qu’un ramassis de conneries. Les cadavres que j’ai vus ressemblaient plus à une pièce de boucher, voyez ? Des visages mixés façon compote, des membres mâchés à la moulinette ou coupés en sushis… C’est culinaire, un cadavre.

Je n’ai jamais vu l’apaisement dans leurs yeux, plutôt l’horreur figée de celui qui vient de comprendre, en un quart de seconde, qu’il appartient au révolu, à l’achevé. Enfin, quand il leur en reste, des yeux…

Des êtres lacunaires se croisent et s’affrontent dans le Cleveland de 1936, marqué par deux évènements majeurs : la Convention Républicaine, et le Tueur aux Torses, un tueur en série qui découpe ses victimes.


© Pelaez / Labiano / Glénat – Reproduction interdite


Voir toutes les actualités liées à Quelque chose de froid >>